Auterive - Sept villes autour d'une même fête

Après les fêtes, la fête continue ! Près d'un millier de personnes se sont retrouvées esplanade de la Madeleine pour fêter « Le Panevin » célèbre fête italienne, organisée conjointement par les comités de jumelage d'Auterive, comité accueillant, Eaunes, Saubens, Labarthe sur Lèze, Pins-Justaret et Venerque.

« Nous avons préparé ensemble l'événement avec les comités de jumelage. La ville de Miremont et l'association de pêche d'Auterive nous ont prêté les chapiteaux, l'association de parents d'élèves de Fillol, le chalet. Les services techniques de la ville d'Auterive nous ont également aidés, notamment pour la confection du bûcher », soulignait Martine Loubiès, présidente du comité d'Auterive.
Rupture de stock : les bouchers en renfort.

Pour cette deuxième édition - la première était en 2010 à Pins-Justaret, la météo clémente, la nouveauté de l'événement, l'entrée gratuite et les menus, saucisse, gâteau et « brûlé » à 3 euros, ont fait le succès de la rencontre. Heureusement, les bouchers de la ville étaient là, car il y a eu rupture de stock !

Les enfants, lampions en main, ont été gâtés par la Béfana, la très gentille sorcière qui a distribué des bonbons… après les avoir retrouvés ! Les participants ont assisté à la crémation du bûcher et de sa sorcière, la fausse, sur les berges de l'Ariège.

On a chanté des chants italiens au son de l'accordéon. C'était une belle fête qui prolongeait en quelques sortes les fêtes de fin d'année.

L'occasion aussi de se retrouver et de se souhaiter la bonne année. Les comités organisateurs ont reçu la visite des élus : le sénateur Gérard Roujas, la conseillère générale d'Auterive Cécile Ha Minh Tu, le président de la communauté de communes et maire d'Auterive, Christophe Lefèvre ainsi que tous les maires des communes co-organisatrices. Les responsables de l'Alliance Franco-Italienne Midi-Pyrénées étaient là aussi.

Si la tradition se poursuit, le prochain « Panevin » est d'ores et déjà programmé à Eaunes. Quant au retour sur Auterive, il faudra attendre trois ans… Un feu de paille !